Qui sommes-nous ?

Élise Abassade : « Le communisme au féminin en Tunisie des années 1920 aux années 1960 », sous la direction d’Emmanuelle Sibeud et de Habib Kazdaghli, Université Paris 8 – Université La Manouba, Tunis.

Louise Barré : « Réformer les familles ivoiriennes (1939-1983) », sous la direction de Laurent Fourchard, Université Bordeaux 3.

Louise Beaujouan : Irak Ottoman, compagnie britannique de navigation à vapeur (1830 – 1885), histoire économique et diplomatique.

Vincent Bollenot : « Le service de contrôle et d’assistance en France des indigènes des colonies. Maintenir l’ordre colonial en métropole (1923 – 1941) », sous la direction de Pierre Singaravélou, Université Paris 1.

Aliénor Cadiot : « Les immigrés algériens en métropole pendant la seconde guerre mondiale », sous la direction de Nancy L. Green, EHESS.

Quentin Gasteuil : « Socialistes français et travaillistes britanniques face aux questions coloniales et impériales durant l’entre-deux-guerres (1918-1940) : une étude comparée », sous la co-direction d’Olivier Wieviorka, et Fabrice Bensimon, Université Paris 1 et ENS Cachan.

Thierry Guillopé : « Les politiques du logement social en Algérie coloniale (fin XIXe – 1954 – 1962) », sous la co-direction de Loïc Vadelorge et Sylvie Thénault, Université Paris-Est.

David Leconte : Thèse sur l’immigration de travail et l’esclavage à la fin de l’époque moderne dans les vieilles colonies, sous la co-direction de Jean-François Klein et Philippe Rygiel, Université du Hâvre et ENS de Lyon.

Sara Legrandjacques : « Les mobilités étudiantes en Asie, années 1880-1940 Etude croisée de l’Indochine français et des Indes britanniques », sous la direction de Pierre Singaravélou, Université Paris 1.

Gabriele Montalbano : « Appartenance identitaire italienne et politisation en situation coloniale française : la nationalisation culturelle des Italiens de Tunisie entre la fin du XIXe siècle et le début de la Première Guerre mondiale », sous la direction de Gilles Pécout, Université de recherche Paris sciences et lettres en cotutelle avec l’Università di Firenze.

Hugo Mulonnière : « L’administration du travail des Nord-Africains en métropole (années 1930-années 1960) », sous la direction de Raphaëlle Branche, Université de Normandie.

Martino Oppizzi : « Les juifs italiens de Tunisie pendant le fascisme », sous la direction de Marie-Anne Matard-Bonucci et de Nicola Labanca, Université Paris 8.

Nessim Znaien : « L’influence européenne sur la culture alimentaire en Tunisie, 1850-1950 », sous la direction de Pierre Vermeren, Université Paris 1.